MAISON-MUSÉE DU POULDU

Sur les traces de Gauguin

Entre 1886 et 1894, de nombreux artistes peintres quittant Paris et attirés par la Bretagne vont découvrir Pont-Aven et ses environs, dont le petit village du Pouldu et son bord de mer pittoresque. A l’automne 1889, Paul Gauguin, Meyer de Haan, Paul Sérusier, puis Filiger s’installent au Pouldu, à « La buvette de la plage », tenue par Marie Henry. Durant l’hiver, ces artistes à l’origine du Synthétisme, décorent murs, plafond, portes et vitres de la salle à manger de l’auberge.

Célèbre est « l’oie » de Paul Gauguin qui y sera réalisée à même le plâtre de la salle à manger.


De nos jours, « La buvette de la plage » reconstituée à l’identique accueille les visiteurs dans l’ambiance de l’époque et leur permet de resituer dans leur contexte d’origine ces œuvres aujourd’hui disséminées de par le monde.


Maison-Musée du Pouldu 
10 rue des Grands sables, au Pouldu
02 98 39 98 51

Maison-Musée_du_Pouldu,_Buvette_de_la_Pl
 
maison_musee_pouldu.jpg

PATRIMOINE HISTORIQUE

 
Chemin des peintres

LE CHEMIN DES PEINTRES

Au départ de la Maison-musée du Pouldu, «Le chemin des peintres», circuit pédestre jalonné de totems, permet d’admirer les paysages qui ont tant inspirés Gauguin, Sérusier, Filiger.

Le circuit est jalonné de haltes matérialisées par un mobilier permanent supportant soit la reproduction d’un tableau d’un de ces artistes, soit un texte ou tout autre document de l’époque.

Ces haltes matérialisées permettent au promeneur de se plonger dans l’ambiance du Pouldu qui a inspiré les peintres de la fin du XIXème.


Le Chemin des Peintres présente une grande diversité de paysages avec ses plages séparées par des falaises, ses champs qui descendent vers la mer et ses espaces boisés.

L’itinéraire est simple et se décline en deux boucles :

  • La boucle longue de 5 km

  • La boucle courte de 2 km – accessible aux personnes à mobilité réduite avec accompagnateur.

Cette promenade du Pouldu propose 15 haltes pour en savoir plus sur l’inspiration des artistes venus peindre ces paysages.

 
saint-maurice-salle-du-chapitre-710-7729

SITE ABBATIAL DE SAINT MAURICE

Les ruines de l’Abbaye Cistercienne de Saint-Maurice se dressent sur la rive droite de la Laïta, dans la forêt de Carnoët.

C’est l’Abbé Maurice Duault de L’Abbaye de Langonnet qui eut la charge de la fonder en 1177 sur une terre offerte par Conan IV Duc de Bretagne.

Le parc et les expositions se visitent dans un site naturel protégé.

Vous pouvez, lors d’une visite libre ou guidée, découvrir l’histoire des bâtiments historiques dont les plus anciens remontent au XIIIème siècle, comprendre la vie des moines cisterciens au moyen âge grâce à l’exposition permanente, contempler la silhouette des séquoias centenaires…


Paysage classé, propriété du Conservatoire du Littoral, le site abbatial de Saint Maurice est également un lieu d’observation de la faune et de la flore, un milieu conjuguant mer et forêt.

Unique, vous observez, par le biais d’une caméra infrarouge, la colonie protégée de chauves-souris qui habite les combles du logis de l’Abbé.

Une exposition vous explique la vie étonnante de ces mammifères peu connus.

Site abbatial de Saint-Maurice
81, route de Lorient
02 98 71 65 51

 
Tal Coat

SUR LES PAS DE TAL COAT

D’une durée de deux heures, entre chemins creux, campagne et océan, cette balade proposée par le Service Culturel, vous invite à parcourir les paysages de Doëlan, lieux d’inspiration de l’artiste.
Tout au long des 8 haltes, sur 4 km, vous découvrirez la vie et l’œuvre de Pierre Jacob dit Tal Coat, peintre méconnu du grand public, qui fut pourtant reconnu par les plus grands, comme ses amis Giacometti, Miró et Braque.

Accompagné d’un guide

Les lundis d’été, la balade se fait avec un guide.
Rendez-vous à 10h30 devant la Capitainerie du port de Doëlan, située sur la rive droite.

5€ (à payer sur place en espèces) ou gratuit pour les moins de 16 ans, demandeur d’emploi, personne en situation de handicap et accompagnateur.
Sur réservation jusqu’au dimanche 17h. 
Balade de 4 km d’une durée de 2 heures environ.